A+ A- A

                – Programme du premier semestre 2015 -

Inergie a le plaisir de vous convier 
à ses prochaines rencontres : 
les Café’In

Les Café’In - gratuit  au Misia,5 rue du Commandant Rivière, 75008 Paris – Tél. : 01 42 56 38 74
ligne 9 Saint-Philippe du Roule 

Plan d’accès
 Février
Jeudi 12 février 2015 - de 8h30 à 10h00 – accueil café à 8h00      
Que pensent les managés de leur manager ?
Etat des lieux des pratiques managériales 
[Détails et inscription] 
Conférence animée par Luc Vidal, et Lily Desnoes, DGA en charge du pôle Opinion Inergie – Groupe Obea et consultante senior du pôle Conseil – Groupe Obea
Mars
Jeudi 26 mars 2015 - de 8h30 à 10h00 – accueil café à 8h00 
Qualité de Vie au Travail : passez de l’audit à l’action ! 

Comment faire de la qualité de vie au travail un levier de performance de l’entreprise ?
Comment la mesurer afin d’établir ses priorités et en tirer des bénéfices durables ?
[Détails et inscription] 
Conférence animée par Cécile Mérieau, consultante du pôle Opinion d’Inergie – Groupe Obea et Ericka Robine, consultante et psychologue du travail du pôle Conseil – Groupe Obea

 

Les Café In

Conférences matinales

Qualité de Vie au Travail : passez de l’audit à l’action !

Jeudi 26 mars 2015 - de 8h30 à 10h00 – accueil café à 8h00

Enregistrer dans le calendrier

Lieu
au Misia, 5 Rue du Commandant Rivière, 75008 Paris, Tél. : 01 42 56 38 74
ligne 9 Saint-Philippe du Roule

Plan d’accès
Qualité de Vie au Travail : passez de l’audit à l’action !
Comment faire de la qualité de vie au travail un levier de performance de l’entreprise ?
Comment la mesurer afin d’établir ses priorités et en tirer des bénéfices durables ?
Le déplacement progressif d’une gestion maîtrisée des risques psychosociaux à une démarche d’amélioration continue de la performance sociale, proposé par l’accord national interprofessionnel du 19 juin 2013, invite à envisager de manière différente la question de la qualité de vie au travail. Plus que de détecter des risques, il s’agit aujourd’hui d’identifier les leviers qui permettront d’agir sur un large scope et de faire progresser la performance de l’entreprise : de la question de l’exercice du travail à la réflexion sur la transformation de l’entreprise.Conférence animée par Cécile Mérieau, consultante du pôle Opinion d’Inergie – Groupe Obea et Ericka Robine, consultante et psychologue du travail du pôle Conseil – Groupe Obea
Inscrivez-vous dès maintenant !

 

Les Café In

Conférences matinales

Que pensent les managés de leur manager ?

Jeudi 12 février 2015 - de 8h30 à 10h00 – accueil café à 8h00 

Enregistrer dans le calendrier

Lieu
au Misia, 5 Rue du Commandant Rivière, 75008 Paris, Tél. : 01 42 56 38 74
ligne 9 Saint-Philippe du Roule

Plan d’accès
Que pensent les managés de leur manager ?
Etat des lieux des pratiques managériales

Si les compétences managériales sont généralement évaluées par les n+1, les managés ont certainement leur mot à dire : qu’il s’agisse d’apprécier la manière dont leur responsable fixe les objectifs, donne du sens à leur action, les fait progresser, les incite à travailler en équipe ou leur manifeste de la reconnaissance.
Les tendances issues de notre base de données* montrent l’évolution des pratiques en lien avec les référentiels de compétences… et les résultats sont étonnants !
Ils nous éclairent sur le chemin à parcourir avec nos managers et nous donnent des clés pour faire évoluer nos programmes de développement managérial.
* Base de données issue des études d’opinion interne menées dans 320 entreprises auprès de plus de 600 000 salariés

Conférence animée par Luc Vidal, DGA en charge du pôle Opinion Inergie – Groupe Obea et Lily Desnoes, consultante senior du pôle Conseil – Groupe Obea

Inscrivez-vous dès maintenant !

 



 

La méthode Club Med pour améliorer l’employabilité…

[Extraits]

« Après dix années de cette nouvelle stratégie et l’accélération de son internationalisation, le Club Med vient de procéder à une nouvelle enquête interne (une première étude avait été menée, il y a dix ans, au moment du lancement du projet « Cap sur l’incomparable » – plus récemment, un baromètre sur l’employabilité se concentrait sur ce qu’étaient devenus les anciens G.O.). Réalisé par le cabinet Inergie, ce baromètre d’opinion interne a été diffusé en ligne, en 20 langues, en juin dernier dans les bureaux, et en août et septembre dans les villages. Près de 70 % des collaborateurs des bureaux ont répondu ; 55 % dans les villages. Soient plus de 8 000 répondants. »

« Nous avons donc là un panel statistiquement fiable. Une matière qui représente statistiquement et fidèlement l’état d’esprit de nos équipes », indique Sylvie Brisson. Si cette « matière » est en cours d’analyse, un chiffre ressort déjà : 90 % des personnes sondées se disent satisfaites de leur expérience professionnelle au sein du Club. Quelques points sont néanmoins perfectibles : l’anticipation de certaines tâches réalisées dans l’urgence, la clarté de certains process, la visibilité donnée aux possibilités d’évolution… « Les enseignements tirés de ce baromètre ne vont pas rester lettre morte. Nous travaillons dores et déjà, concrètement, à des pistes d’amélioration, dit Sylvie Brisson. Pour exemple, nous nous attachons à communiquer davantage sur nos différentes filières (ndlr : hôtellerie, loisirs, supports) et sur les passerelles métiers entre bureaux et villages ».

Consulter l’article complet des Echos Business du 23/12/14 :

http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/0203971598216-la-methode-club-med-pour-ameliorer-l-employabilite-106533.php

Bilan diversité 2014
64% des TPE signataires considèrent la diversité comme un enjeu majeur pour leur développement économique et social

La Charte de la diversité et Inergie – Groupe Obea présentent les principaux enseignements du Bilan Diversité 2014 : une étude visant à identifier les actions mises en place par les entreprises signataires de la Charte de la diversité. Cette 5ème édition permet non seulement de dresser un état des lieux actualisé des pratiques des entreprises signataires mais également de mesurer leurs évolutions sur 5 ans.

 

5 tendances révélatrices de la montée en puissance de l’engagement des entreprises en faveur de la diversité

1. Les petites entreprises pionnières dans la lutte contre les discriminations liées à l’origine

La question des discriminations et de la diversité est considérée comme « très importante » par une majorité d’entreprises – 54% –, soit une progression de 8 points depuis 2010. Ce taux atteint 64% lorsque l’on regarde les seules TPE (moins de 10 salariés) . Si toutes les entreprises se sont engagées sur les critères de l’obligation légale (âge : 52% sur les seniors, 49% sur les jeunes, handicap 47% et sexe 43%), les entreprises de petite taille (moins de 50 salariés) sont plus en pointe sur les critères émergents de la diversité. En effet, 30% sont attentives aux minorités visibles, 22% à l’apparence physique, 19% à la religion et 14% à l’orientation sexuelle (contre respectivement 24%, 10%, 16% et 12% dans les entreprises de plus de 50 salariés).

 

2. La diversité de plus en plus positionnée comme véritable enjeu RH

Sur les cinq dernières années, de plus en plus d’entreprises manifestent leur volonté de faire progresser leur gestion des ressources humaines en intégrant la question de la diversité (+ 23 points depuis 2010) . Désormais, l’amélioration de la gestion RH est une raison de s’engager pour la diversité pour 81% des entreprises signataires de plus de 10 000 salariés et pour deux tiers des entreprises de plus de 50 salariés (67%) .

 

3. Une optimisation des outils et des processus RH qui participe à l’égalité des chances

63% des entreprises signataires de plus de 50 salariés et 76% des entreprises de plus de 10 000 salariés ont révisé leurs processus RH et intègrent mieux la diversité. La nécessité de mesurer cette progression est globalement bien comprise par les grandes comme les petites entreprises : plus de la moitié (51%) des entreprises de plus de 50 salariés ont mis en place un tableau de bord interne et un tiers (33%) des entreprises de moins de 50 salariés réalise un autodiagnostic diversité. Le pilotage de la diversité est de plus en plus souvent assuré au sein de la Direction.

 

4. Les managers au cœur du dispositif diversité

Les managers sont aujourd’hui les premiers visés par les actions de sensibilisation à la diversité menées dans les entreprises de plus de 50 salariés . Si 80% des entreprises font de leurs managers une cible des actions de sensibilisation, seule une minorité (49%) vise directement ses collaborateurs . Par ailleurs, dans la plupart de ces entreprises (57%), la prise en compte de la diversité dans les pratiques managériales est au programme de ces actions de sensibilisation, en progression de 11 points par rapport à 2010.

 

5. Un enjeu croissant de performance économique pour les entreprises

La mention de la performance économique progresse de 10 points en moyenne sur les cinq dernières années et a même doublé en deux ans pour les plus petites entreprises. C’est aujourd’hui, pour 31% des signataires, l’une des principales raisons de leur engagement ; un chiffre qui atteint 69% pour les entreprises de plus de 10 000 salariés.

 

Retour sur 10 ans de Charte de la diversité française,
sous l’égide de la Commission Européenne au High Level Event 

Le High Level Event co-organisé par CSR Europe, la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), et IMS-Entreprendre pour la Cité avec la Charte de la diversité française, s’est tenu jeudi 23 octobre 2014 au siège de l’Unesco. Il a rassemblé les Chartes de la diversité européenne (7 100 signataires), ainsi que l’ensemble des parties prenantes autour du Management de la diversité en Europe. A l’heure où les 13 pays européens ont mis en place une charte de la diversité, ce fut aussi l’occasion, à travers le Bilan diversité 2014, de tirer les enseignements de la création de la première Charte de la diversité en France, créée en 2004.

10 ans après la création de la Charte de la diversité française, plus de 7100 organisations, représentant plus de 13.6 millions d’employés, ont signé les Chartes nationales en Europe. Ces chiffres continuent d’augmenter : chaque année, entre 500 et 600 entreprises rejoignent l’initiative. 95% des membres de la Charte affirment que signer la Charte a eu un impact sur le développement de leurs politiques diversité et sur leurs activités.

Depuis 2010, en France, les entreprises et organismes signataires de la Charte de la diversité répondent chaque année à un questionnaire, réalisé en partenariat avec Inergie – groupe Obea, composé de 11 grandes thématiques pour évaluer la déclinaison opérationnelle de leur engagement en matière de diversité.

“Suivant le modèle français et sous son impulsion, 13 chartes sont déjà apparues au sein des pays de l’Union Européenne depuis 10 ans/ Tous ces éléments concourent à poursuivre et intensifier nos engagements contre toutes les discriminations et renforcer toutes les actions qui œuvrent à la responsabilité sociale de l’entreprise”.

Stéphane Roussel, Porte-parole de la Charte de la diversité. 

Méthodologie de l’Etude  :
Echantillon de 1 300 entreprises signataires, dont 75% de PME, interrogées annuellement sur la déclinaison opérationnelle de leur engagement. Une enquête déclinée en deux questionnaires pour tenir compte de spécificités liées à la taille de l’entreprise (plus ou moins de 50 salariés). Etude menée en partenariat avec Inergie – Groupe Obea. Etude menée du 11 juin au 15 août 2014.

 

Téléchargez le rapport de l’étude


 

  • OBEA