A+ A- A

Baromètre Défis RH 2016 ANDRH, Inergie – Groupe Obea pour Entreprise & Carrières

   
ANDRH Inergie entrecarriere wolters

Communiqué de presse du 13/05/2016

Projet de Loi Travail : les DRH sont favorables à la redéfinition du licenciement économique, mais doutent de l’efficacité du plafonnement indicatif des indemnités prud’homales pour favoriser les embauches

Enquête exclusive ANDRH-Entreprise & Carrières, réalisée par Inergie*

Pour la 7ème édition du baromètre « Défis RH», dont l’hebdomadaire Entreprise & Carrières publie la première partie dans son édition du 17 mai 2016, l’ANDRH et le cabinet Inergie ont interrogé les DRH en mars – avril dernier sur leur perception du projet de Loi Travail.

 Principaux enseignements de l’étude :


1 – Près des trois quarts des DRH (72%) sont favorables à la redéfinition du licenciement économique tel qu’il est prévu dans le projet de Loi. 

Bien qu’un peu plus « portée » par les DRH des entreprises de moins de 500 salariés (75%), cette perception est assez partagée au sein de la communauté RH, quel que soit le secteur d’activités ou la taille de l’entreprise.

2 – Pour près des deux tiers des DRH (63%) le plafonnement indicatif des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif ne les inciterait pas à embaucher.

Seuls 33% des DRH estiment que l’instauration d’un barème indicatif en la matière leur permettrait de leur donner la prévisibilité nécessaire ; ils ne sont pas beaucoup plus favorables (46%, contre 50% de réfractaires) à un assouplissement des modalités de licenciement.

« L’argument selon lequel il faut faciliter les licenciements pour susciter des embauches, ne tient pas face à la réalité : quand une entreprise embauche, ce n’est pas dans la perspective de licencier mais parce qu’elle a des besoins, des postes à pourvoir », déclare Jean-Paul Charlez, président de l’ANDRH« Les DRH sont plus réceptifs à des mesures concrètes en phase avec leur réalité économique, comme celles proposées aux PME, qui vise à adapter la notion de situation économique difficile à la taille de l’entreprise » souligne Luc Vidal, directeur général adjoint du pôle opinion au sein d’Inergie-groupe Obea.


3 - Deux tiers des DRH (66%) sont favorables au principe de l’accord d’entreprise majoritaire (50%).  
Le principe de cette mesure est bien accueilli par les DRH, qui ne sous-estiment cependant pas les difficultés techniques de mise en œuvre dans leur entreprise.
« Certes il sera plus compliqué d’obtenir un accord, mais sa légitimité en sera renforcée. Or c’est essentiel dans la logique, qui est celle de la loi travail et que nous soutenons, où l’accord d’entreprise prime », souligne Jean-Paul Charlez.


4 – Plan de formation des chômeurs : moins d’un tiers des DRH (29%) estime qu’il pourrait « peut-être » leur permettre de trouver les compétences qui leur manquent.  

A l’heure où, en dépit d’un taux de chômage endémique, on estime à plus de 300 000 les emplois non pourvus au sein des entreprises, cette mesure ne semble convaincre qu’une faible partie des DRH ; elle intéresse cependant un peu plus (42%) ceux des entreprises de plus de 1 000 salariés.

« La formation des chômeurs est une ardente obligation, mais les DRH, surtout des PME, semblent avoir des difficultés à connecter cette politique générale avec leurs besoins », explique Jean-Paul Charlez.

 


 

A propos de l’ANDRH : L’Association nationale des directeurs des ressources humaines est l’acteur de référence dans le débat RH. Fondée en 1947, elle compte aujourd’hui plus de 5 000 membres répartis en 80 groupes locaux. Sa mission est d’échanger les bonnes pratiques, développer le professionnalisme de ses adhérents,  contribuer à l’amélioration des performances des organisations publiques et privées et représenter les DRH auprès des pouvoirs publics, des medias et des partenaires sociaux. www.andrh.frContacts : Bénédicte Ravache – bravache@andrh.fr et Cindy Franc – cfranc@andrh.fr

A propos d’Inergie – groupe Obea : Le pôle Opinion d’Inergie, spécialisé dans les baromètres internes, a pour ambition de développer l’implication et l’engagement des équipes par l’écoute interne. C’est une filiale du groupe Obea, leader français du conseil depuis plus de 40 ans au service des transformations RH et managériales des entreprises publiques et privées. Plus de 60 consultants mettent leur expertise à votre disposition dans 4 domaines d’intervention : le conseil en management & RH, la formation & l’accompagnement, l’opinion interne, la communication interne & externe. www.inergie.com et www.obea.frContacts : Luc Vidal – lvidal@inergie.com et Sarah Cadet – sarah.cadet@obea.fr

A propos d’Entreprise & Carrières : L’hebdomadaire Entreprise & Carrières est conçu comme un outil de travail pour la mise en œuvre des solutions RH et pour la gestion quotidienne des ressources humaines dans l’entreprise. Le magazine  traite des enjeux de la fonction ressources humaines au travers de 4 rubriques principales : “l’actualité”, “les pratiques”, “l’enquête” et “les enjeux” de la fonction. C’est un titre de Wolters Kluwer France, l’un des leaders des solutions d’information professionnelle. www.wolterskluwerfrance.frContacts : Sylvie Caron  – scaron@wolters-kluwer.fr et Clara Gérault, Oxygen, clara@oxygen-rp.com



Télécharger le communiqué de presse PDF

Télécharger la présentation des premiers résultats