A+ A- A

Bilan diversité 2015 : les entreprises mobilisent leur éco-système pour davantage de diversité

   

Dans un contexte de mutations économiques et sociales, d’aggravation du chômage, où en sont les entreprises en matière de diversité ? La 6ème édition de « Bilan Diversité », étude réalisée par le Secrétariat général de la Charte de la diversité en partenariat avec le cabinet Inergie – Groupe Obea, analyse les pratiques diversité de plus de 1 000 entreprises signataires, et fait le point sur les principales tendances et les principaux indicateurs de la diversité en entreprise. Retour sur les principaux enseignements de ce bilan 2015 :

  • Des partenariats renforcés pour favoriser l’accès à l’emploi

Une synergie des entreprises et des intermédiaires de l’emploi

57% des répondants sont partenaires des intermédiaires de l’emploi, et ce chiffre atteint près des 2/3 des entreprises de plus de 10 000 salariés (72%).

La diversité portée par les échanges d’expériences

Le message fort de cette 6ème édition : les signataires quelle que soit la taille de leur entreprise ont un intérêt commun pour les échanges d’expérience entre grandes et petites entreprises. Aujourd’hui, 51% des signataires d’entreprises de plus de 10 000 salariés incitent leurs fournisseurs et sous-traitants à s’engager en faveur de la diversité.                                                   

  • La diversité, vecteur de performance économique de plus en plus partagé

38% des signataires s’engagent dans la diversité pour améliorer leur performance économique : +17 points en 5 ans ; un chiffre qui atteint plus de 60% pour les entreprises de plus de 1 000 salariés.

  • En interne, une appropriation de la diversité par toutes les sphères de l’entreprise

La moitié des entreprises implique davantage ses acteurs internes (+14 points depuis 2014).

  • Les managers davantage positionnés en relais de la politique diversité

Aujourd’hui, près d’une entreprise sur deux a responsabilisé ses managers sur la mise en place de la politique de la diversité.

  • Des petites entreprises qui portent une vision élargie de la diversité

Les petites entreprises vont au-delà des critères légaux : elles ont la particularité de mettre davantage l’accent sur l’origine sociale et ethnique (69% vs 55% pour les +de 50 salariés), la religion (38% vs 27% pour les + de 50 salariés), l’apparence physique (33% vs 17% pour les + de 50 salariés).

Plus globalement, le mouvement de la diversité gagne en importance pour la majorité des signataires – 55% – (+9pts 2015 vs. 2010) notamment les plus petites entreprises (+12 points depuis 2010 pour les – de 50 salariés).

  • Les entreprises convaincues de l’intérêt de mesurer pour progresser

60% des entreprises de plus de 50 salariés constatent des progrès depuis la mise en place d’une quantification des effectifs selon les critères de discrimination, ce chiffre atteint même 72% chez les plus de 500 salariés.

  • Des signataires qui s’engagent de plus en plus en faveur de ces publics éloignés de l’emploi

De réelles avancées sur ce sujet : plus d’un tiers des signataires déclare intégrer l’accès à l’emploi des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la Ville dans leur démarche diversité (+14pts en 1 an). Les entreprises engagées en faveur des quartiers s’appuient sur des dispositifs favorables à l’égalité des chances : forum de l’emploi (71%), parrainage (52%), méthode de recrutement par simulation (36%).

 

En conclusion

L’édition 2015 du Bilan Diversité témoigne une nouvelle fois de l’impact positif des engagements de  la Charte de la Diversité. La diversité irrigue aujourd’hui l’écosystème de l’entreprise et se diffuse de plus en plus à l’ensemble de ses parties prenantes internes et externes.

La coopération entre grandes et petites entreprises qui se développe doit être encouragée. Le rôle modèle des grandes entreprises est notable.

Les signataires de la Charte de la diversité expriment la volonté de témoigner de  leurs expériences et de les enrichir grâce aux échanges inter-entreprises. In fine, tous les acteurs de l’emploi travaillent dans une logique partenariale pour progresser plus vite sur les questions diversité notamment sur l’accès à l’emploi des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

En 11 ans d’existence, avec 3400 signataires, la Charte de la diversité s’est imposée auprès des entreprises comme un véritable outil de communication tant interne qu’externe pour manifester son engagement en faveur de la diversité et la non-discrimination. Au-delà de la simple signature, des actions concrètes sont mises en place comme en témoigne cette nouvelle édition du Bilan Diversité.

* sources : http://www.economie.gouv.fr/


Pour plus d’informations, plusieurs documents sont à votre disposition :


Contact presse :

Sarah CADET
sarah.cadet@obea.fr
01 40 53 71 30