OPINEWS
 
Luc Vidal

Luc Vidal,
Directeur du
pôle Opinion d'Inergie - groupe Obea

Dans le "mouvement perpétuel" de l’entreprise, prenons le temps de l’écoute

Nos métiers "mutent", nos organisations "optimisent", les attentes de nos clients sont "émergentes", celles de nos collaborateurs "sociétales", la "génération Y" bouscule les "baby boomers" et cède le terrain aux "X", les réseaux nous "cannibalisent" et nos "vies minuscules" se transforment en "big data" : le "mouvement perpétuel" existe bel et bien, nous le vivons tous les jours… dans nos entreprises.

Chez Inergie nous pensons qu’il y a un temps pour l’action et un temps pour l’écoute. Avant l’action, écouter pour comprendre, écouter pour décider, écouter pour agir... puis continuer à être à l’écoute pour accompagner, adapter et mesurer la perception des actions mises en œuvre.

L’ANI sur la Qualité de Vie au Travail et l’égalité professionnelle permet de donner un cadre nouveau à ces démarches d’écoute interne, au-delà du simple recueil du "moral des troupes" ou de la prévention des RPS et du stress, et nous incite aujourd’hui à aborder la perception du travail dans sa globalité.

La réflexion autour d’un dispositif d’écoute interne (baromètre social, audit de communication interne…) nécessite de se poser les bonnes questions avant de les poser aux autres : quels sont les leviers sur lesquels nous sommes prêts à agir et dans quel objectif : compréhension, satisfaction, adhésion, mobilisation, engagement ?

Depuis plus de vingt ans, nous vous accompagnons dans ces démarches avec des outils et méthodes toujours renouvelés, dans une approche pragmatique au plus près de vos besoins et de votre contexte spécifique.

Ce numéro de l’Opinews* vous permettra de découvrir trois projets menés avec nos clients :

  • celui de VINCI Concessions, dont le baromètre interne "challenge" le comité de direction sur la mise en œuvre des orientations stratégiques dans une démarche bottom-up,
  • le lancement par Intermarché d’une mesure de la performance de sa communication interne relayée par ses adhérents auprès de leurs collaborateurs dans l’ensemble des points de vente de l’enseigne,
  • la démarche d’écoute interne de Brother France qui vise à conjuguer stratégie d’entreprise et progrès social sur un rythme annuel qui impose d’engager rapidement l’action.

En cette fin d’année, toutes les équipes d’Inergie se joignent à moi pour vous souhaiter de passer d’excellentes fêtes, ainsi qu’une très belle année 2015.

Bien chaleureusement,

Luc Vidal.


*
Opinews est une publication ponctuelle du pôle Opinion destinée à partager l’expérience client et les apports méthodologiques des dispositifs d’écoute interne ; retrouvez également nos points de vue et nos approches thématiques dans La Lettre trimestrielle d’Inergie - groupe Obea.  

 
   
 
 
 
vinci

Le baromètre interne bisannuel, outil de pilotage du Comité de direction

Quatre questions à Laetitia Schoonheere, Responsable ressources humaines et Patrick Plein, Directeur des ressources humaines du pôle Concessions : « Etre écouté est une condition du bien-être…» >> Lire la suite...

VINCI Concessions conçoit, finance, construit et exploite des infrastructures et équipements publics dans le cadre de partenariats public-privé : stades, équipements ferroviaires, aéroports, ponts, autoroutes, stationnements… VINCI Concessions est aujourd’hui le premier opérateur européen de concessions d’infrastructures de transport ; avec l’ambition de conjuguer expertise intégrée, excellence opérationnelle, culture du service public et démarche responsable dans une vision de long terme des partenariats public-privé.

Quatre questions à Laetitia Schoonheere, Responsable ressources humaines et Patrick Plein, Directeur des ressources humaines du pôle Concessions 

Pourquoi écouter les salariés est important pour VINCI Concessions, dont les métiers sont à la fois divers et complexes ?
"Ecouter les salariés est un préalable pour tout système de management qui place l’Homme au cœur de l’organisation. On ne le dit pas assez, les salariés sont une partie prenante essentielle de l’entreprise et de son projet. Tous les deux ans, avec le cabinet Inergie, nous proposons à nos collaborateurs, en France et à l’international, de s’exprimer sur leur compréhension de la stratégie, leur motivation, leurs enjeux de management et les conditions matérielles de travail. C’est l’occasion pour chacun de dire ce qu’il pense. C’est pour l’entreprise l’opportunité de disposer d’une information riche pour mieux percevoir les points de force, les attentes et les dysfonctionnements. Cela permet ainsi d’identifier les actions à mettre en place, de mobiliser les acteurs internes sur certains sujets, de mesurer les impacts dans la durée, mais aussi de se comparer à d’autres entreprises."

Comment cette démarche d’écoute se décline-t-elle concrètement au sein de VINCI Concessions ?
"Elle est déclinée dans les structures de VINCI Concessions. Les informations recueillies dans ces baromètres d’opinion, anonymes bien sûr, fournissent l’occasion d’interpeller le Comité de direction sur les axes de progrès et, parfois, de reconsidérer certaines orientations. Nous avons par ailleurs initié cette année l’animation de groupes de travail dans chacune des directions de nos structures, donnant l’occasion aux équipes de bâtir un plan d’action adapté à leurs problématiques quotidiennes. "

Comment est-elle perçue par les salariés eux-mêmes ?
" Une fois rassurés sur le strict anonymat du baromètre, les collaborateurs expriment librement leur opinion, leurs attentes et leurs suggestions quant aux différentes thématiques proposées dans cette enquête. Etre à l’écoute est caractéristique de l’ouverture et du dialogue.
Etre écouté est une condition du bien-être. L’ouverture d’esprit, l’écoute et la transparence sont des valeurs fortes dans notre entreprise. "

Concrètement, quels bénéfices pour le pôle, et plus localement pour les directions ?
« Toute démarche qui implique l’ensemble des collaborateurs d’une entreprise est d’abord un vrai moment fédérateur. Chaque personne compte de la même manière, quel que soit son niveau, son expérience, son âge. Les résultats permettent de mieux se situer et de donner de la visibilité aux attentes. Les collaborateurs ont par exemple reconnu avec satisfaction lors de cette dernière enquête que leurs besoins de formation avaient été mieux considérés. L’entreprise a de son côté à sa disposition un formidable thermomètre, un outil de pilotage. Cette approche bottom-up incite le Comité de direction à transformer ces expressions individuelles en intelligence collective pour qu’elles imprègnent la culture de l’entreprise. »

Votre contact : Cécile Mérieau, consultante, chef de projet.



Intermarche

Mesurer la performance pour repenser le dispositif des supports de communication interne dans la grande distribution : un contexte de communication très spécifique

Avec le témoignage de Valérie Boudeau, Responsable communication interne : " Nous devons "vendre" les projets de l’enseigne à nos adhérents, nous sommes dans une communication business…" >> Lire la suite...

Intermarché est l’une des enseignes du groupement des Mousquetaires, un leader de la grande distribution avec une culture forte d’indépendants, implantée dans toute l’Europe.
Elle compte 1 800 points de vente en France (dont la particularité est qu’ils appartiennent aux « adhérents », chefs d’entreprise indépendants) et 60 000 collaborateurs.

Les adhérents jouent un rôle-clé dans la diffusion et l’animation de la communication au sein de leur point de vente, à la fois émetteur, cible et relais d’information vers les collaborateurs : 95% de l’information des équipes provient des adhérents. La Direction de la communication interne centrale « alimente » les adhérents en information générale sur le Groupement et sur l’enseigne Intermarché au moyen de nombreux supports print, audiovisuels et web .

Les constats récents concernant la communication interne faisaient apparaître :

  • une inflation des messages via Lotus (+ 50% en 2 ans) et le sentiment d’une certaine cacophonie,
  • une information opérationnelle très largement prépondérante, au détriment probablement d’une information plus institutionnelle qui pourrait nourrir et renforcer le sentiment d’appartenance à l’Enseigne et au Groupement.

La Direction de la communication a souhaité initier une réflexion pour évaluer la qualité et la complémentarité des supports, mesurer la satisfaction et les attentes des différentes cibles et être force de proposition au regard des évolutions à envisager (outils, nouveaux medias, organisation de la communication interne, "éducation" des émetteurs et des relais…).

Déployée début 2014, la démarche a consisté à mettre en place, avec l’aide d’Inergie, une étude qualitative puis quantitative en ligne auprès de l’ensemble des managers d’Intermarché, adhérents et collaborateurs ; une cible très hétérogène et peu informatisée.

Une cartographie des usages des supports a permis de repositionner certains supports et tester des pistes nouvelles comme l’utilisation de smartphones ou tablettes pour les chefs de rayon.

Valérie Boudeau, Responsable communication interne : "La particularité de mon métier de communicante au sein de la grande distribution, notamment chez Intermarché, avec des chefs d’entreprise indépendants, est qu’il ne s’agit aucunement d’une communication RH, mais d’une communication commerciale. Nous devons "vendre" les projets de l’enseigne à nos adhérents, nous sommes dans une communication business, nous devons les convaincre de nous suivre. Pour atteindre les managers et les collaborateurs de points de vente, nous avons un magazine de presse écrite, à raison de 5 exemplaires par point de vente, ainsi qu’un intranet. Mais nombre de nos collaborateurs points de vente ne sont pas connectés informatiquement, donc tout passe par l’adhérent qui leur restitue l’information, ou les encourage à se rendre sur l’intranet.
La difficulté à atteindre nos cibles, dans ce métier où tout est immédiat, a engendré une multiplication d’envois de messages. Nos émetteurs, veulent être sûrs que les informations parviennent, et donc demandent à ce que l’information soit délivrée plusieurs fois, sur plusieurs canaux. Résultat : nos cibles se plaignent de recevoir trop d’informations, et passent à côté de l’essentiel. Le résultat de l’audit a confirmé ce constat, mais la bonne surprise a été du côté d’intranet. Cet outil développé depuis 5 ans peinait à trouver sa place, mais aujourd’hui, il s’agit de la seconde source d’informations, après la messagerie électronique. Belle victoire pour l’équipe communication interne qui l’alimente quotidiennement. Il nous faut maintenant clarifier nos canaux, éduquer les émetteurs pour qu’ils soient plus clairs dans leurs messages, moins dispersés, et les récepteurs pour les obliger à aller chercher l’information. Cela passera sans doute par de nouveaux outils : messages sur smartphones pour les adhérents, portabilité de l’intranet sur tablettes pour les collaborateurs, mais surtout par des règles de bonnes pratiques et de bonne conduite à faire adopter aux centaines d’émetteurs, qui ne sont pas rompus aux techniques de communication interne."

Votre contact : Catherine Broyez, consultante, chef de projet


Brother France : un baromètre de satisfaction interne au service du progrès social

Avec les témoignages de Hervé Philippe, Directeur des ressources humaines : "Une illustration de notre engagement à conjuguer stratégie RH et stratégie d’entreprise…" et Carole Hercend, Chef de projet ressources humaines : "Chaque directeur partage avec son équipe ses résultats spécifiques…" >> Lire la suite...

Acteur majeur sur le marché de l’impression et de l’étiquetage, Brother centre son expertise sur le partage et la gestion de l’information et du document.

Sa devise « At your side » symbolise la volonté du Groupe à privilégier les relations de long terme et de proximité avec ses partenaires. Ces relations de confiance sont naturellement liées à la satisfaction et à la qualité de vie au travail de l’ensemble des collaborateurs et plus particulièrement des 180 salariés qui composent la filiale française. Ainsi, à l’instar de la mesure de la satisfaction de ses clients, il devenait alors incontournable pour la direction de Brother France de se doter d’indicateurs d’opinion interne. Une démarche reconduite annuellement qui engage la DRH à mettre en œuvre rapidement des actions en vue d’apprécier leur efficacité.
Depuis le lancement de son baromètre de satisfaction en 2012, la participation ne s’essouffle pas et dépasse les 80% à chaque édition : un succès qui s’explique par le pilotage de l’enquête et surtout grâce à la crédibilité du dispositif en interne.

Les résultats permettent à Brother France de mesurer l’impact des actions engagées et le chemin qui reste à parcourir. 

    Hervé Philippe, Directeur des ressources humaines : "Le baromètre de satisfaction des collaborateurs est une illustration de l’engagement de Brother France à conjuguer stratégie RH et stratégie d’entreprise. Il permet de mesurer l’avancée de nos chantiers sur lesquels nous travaillons depuis plusieurs années…"

    Carole Hercend, Chef de projet ressources humaines : "Les résultats sont diffusés en toute transparence et nous veillons à ce que chaque directeur de département partage avec son équipe ses résultats spécifiques."

Votre contact : Christophe Moricard, consultant, chef de projet

 
 

64% des TPE signataires considèrent la diversité comme un enjeu majeur pour leur développement économique et social

charte diversite

Bilan Diversité 2014 - Charte de la diversité/Inergie
La Charte de la diversité et Inergie ont présenté les principaux enseignements du Bilan Diversité 2014 : une étude* visant à identifier les actions mises en place par les entreprises signataires de la Charte de la diversité. Cette 5ème édition permet non seulement de dresser un état des lieux actualisé des pratiques des entreprises signataires mais également de mesurer leurs évolutions sur 5 ans.

 

* Etude réalisée en ligne du 11 juin au 15 août 2014 auprès de 1 300 entreprises signataires, dont 75% de PME, interrogées annuellement sur la déclinaison opérationnelle de leur engagement. Une enquête déclinée en deux questionnaires pour tenir compte de spécificités liées à la taille de l’entreprise (plus ou moins de 50 salariés).

 [Pour en savoir plus]

 

Etude ANDRH-Inergie sur les formations RH pour Liaisons Sociales magazine

Andrh  liaisons sociales

Publication des premiers résultats en avril prochain
Lancement mi-décembre de la troisième édition de l’étude palmarès des formations RH 2015 en partenariat avec l’ANDRH auprès de ses 5 000 membres. L'objectif est d'identifier les enjeux, tendances et compétences recherchées au sein de la fonction RH ainsi que de recueillir les attentes des DRH en matière de formation RH initiale et continue.

 

Les résultats feront l'objet de deux dossiers dans les numéros d'avril et de septembre prochains de Liaisons Sociales magazine.

 

 

Pour vous désabonner de la newsletter opinion cliquez ici.

© Inergie - 15 avenue Victor Hugo 92170 Vanves - Tél. : +33 (0)1 41 09 05 05 - contact@inergie.com